Hygiène en refuge : pourquoi les animaux ne devraient pas être présents pendant les procédures de nettoyage/désinfection

Cela fait un moment que je n’avais pas écrit sur notre blog pour les refuges, mais ces derniers mois ont été bien chargé, avec des présentations à travers tout le pays ! Depuis le début de l’année en effet, nous avons donné déjà 10 fois notre séminaire sur « Hygiène en refuge ». Toujours un bon moyen d’expliquer aux membres de l’équipe du refuge ainsi qu’aux volontaires l’importance de certains gestes d’hygiène « de base », et leur montrer à quel point, dans un tel environnement, ceux-ci peuvent s’avérer critiques !  

Durant cette présentation nous passons toujours un peu de temps à expliquer les différences entre nettoyage et désinfection (pour plus d’infos, regardez notre précédent blog sur le sujet). Mais après plusieurs discussions avec différents staffs, je crois qu’il est important de clarifier quelque chose : durant ces procédures, le fait que les animaux ne soient pas présents est un véritable impératif. Cela peut sembler trivial. Cependant, son importance est capitale!

  • La désinfection ne peut être obtenue en présence de matière organique

Autre concept clé ici: la plupart des désinfectants (comme l’eau de Javel par exemple) sont inactivés par la présence de matière organique. Par matière organique nous entendons généralement fécès, urine, poils,…, en fait tout ce qui est de nature organique et qui peut être produit par un animal. Le but du nettoyage est d’éliminer cette matière organique pour que faire en sorte que la désinfection qui s’en suive soit efficace. Cependant, les animaux sont bien évidemment eux-aussi de la matière organique… L’environnement des refuges peut s’avérer un vrai challenge parfois, je l’ai bien compris. Je pense néanmoins qu’il est important de garder à l’esprit que, si vous ne pouvez déplacer les animaux d’une cage/pièce que vous nettoyez puis désinfectez, l’efficacité de ces procédures s’en trouvera fortement compromise.

  • Désinfectants : pour qu’ils soient pleinement efficaces, un temps de contact minimal est requis

De plus, les animaux ne doivent pas être présents durant tout le temps de contact requis pour que le produit utilisé soit pleinement efficace. Jetez un coup d’œil au tableau ci-dessous : la plupart des désinfectants requièrent 10 minutes de temps de contact avant si besoin rinçage. Si les animaux sont réintroduits trop tôt dans la cage/pièce/bâtiment, ou s’ils sont présents pendant la désinfection, il est bien évident que là encore, l’efficacité de la procédure s’en trouvera compromise.  

 

  • Une seule exception: le spot cleaning

Le spot cleaning est une technique utilisée beaucoup dans les chatteries des refuges. Le principe est simple : pas de nettoyage/désinfection « à fond », on s’attarde juste sur les zones souillées dans la cage du chat tout en évitant les manipulations excessives de l’animal. Le but est de réduire le stress du chat, stress qui favorise souvent le développement de maladies infectieuses dans un environnement tel que les refuges. De ce que j’entends sur le terrain, le spot cleaning présente énormément d’intérêts pour les chats en cages individuelles. Mais dans une salle hébergeant un groupe de chat, nettoyage et désinfection « à fond » seront toujours requis. Et là encore, pas possible de le réaliser de façon efficace si les animaux sont présents au moment de la procédure…

"On gagne toujours à investir dans le savoir.“ Benjamin Franklin. Si ce post vous a plu, partagez-le ! Cela permettra de diffuser l’information au sein de notre communauté PRO! Et restez en contact avec nous pour recevoir toutes nos dernières publications. Pour cela il suffit de cliquer sur une des icônes ci-dessous !

Vues : 1497

Balises : chat, chien, désinfection, hygiène, refuge

Commenter

Vous devez être membre de Royal Canin Programme Refuges pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Royal Canin Programme Refuges

Membres

© 2020   Créé par Royal Canin Canada.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation