Mes notes de la 1ère Convention Internationale Royal Canin pour Refuges : sur la période d’incubation et ses conséquences

J’étais récemment en France pour assister à la 1ère Convention Internationale Royal Canin pour Refuges. Un très bel évènement, et ce pour deux raisons : 1/ il se déroulait dans le Sud de la France (et qui ne voudrait pas y être au début du mois de juin, quand la météo est on ne peut plus clémente !!!) ; 2/ ce fut l’occasion d’y rencontrer des personnes du monde entier impliquées en refuge, et de discuter avec eux des challenges auxquels ils devaient faire face dans leurs structures ( voir des photos de l’évènement ici ). 

 

J’ai beaucoup appris. J’ai beaucoup appris sur des sujets qui je pense, doivent être partagés avec notre communauté en ligne. Attardons pour le coup aujourd’hui sur la gestion des maladies infectieuses en refuge. 

 

 Sur la période d'incubation

 

Les maladies infectieuses sont certainement le plus gros challenge rencontré dans ce type de collectivité. La première présentation de la conférence offrait pour le coup une bonne revue des principales maladies que l’on peut y rencontrer. Sur la base des notes que j’ai prises, j’ai construit ce tableau qui je l’espère vous sera utile sur la période d’incubation de ces maladies (=période entre l’exposition à la maladie et l’apparition de signes cliniques). 

 

Durée d'incubation des maladies infectieuses les plus problématiques en refuge 

Ce que cela implique en refuge

 

Pourquoi je trouve cette information importante ? Parce que quand on y regarde de plus près, on réalise alors rapidement que la quarantaine (= période pendant laquelle on observe si l’animal va tomber malade) ne devrait pour le coup n'être qu'un "concept" en refuge. 

 

En effet, la durée de quarantaine se base sur la période d’incubation de la maladie considérée (si l’animal n’est pas malade après cette durée, c’est qu’il ne l’’était probablement pas à son arrivée au refuge). En même temps cependant, l’on sait que plus l’animal reste longtemps en refuge, plus les risques d’attraper une maladie infectieuse sont grands. Ceci est particulièrement vrai pour l’espèce féline, leur grande sensibilité au stress faisant d’eux des animaux extrêmement fragiles dans ce type d’environnement. 

 

Règle d’or par conséquence en refuge : les animaux doivent se rendre le plus rapidement possible à la case adoption. Car plus vite ils sont adoptés, meilleures sont les chances qu’ils ne tombent pas malades au refuge. 

 

C’est tout pour aujourd’hui mais restez connectés ! D’autre posts sont en préparation, j’ai encore beaucoup de choses à partager !

"On gagne toujours à investir dans le savoir.“ Benjamin Franklin. Si ce post vous a plu, partagez-le ! Cela permettra de diffuser l’information au sein de notre communauté PRO! Et restez en contact avec nous pour recevoir toutes nos dernières publications. Pour cela il suffit de cliquer sur une des icônes ci-dessous !

 

Vues : 122

Balises : incubation, infectieuse, maladie, quarantaine, refuge

Commenter

Vous devez être membre de Royal Canin Programme Refuges pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Royal Canin Programme Refuges

Membres

© 2019   Créé par Royal Canin Canada.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation