Nutrition en refuge: sur l’importance de la transition alimentaire

Jetez un coup d’oeil au tableau ci-dessous et vous réaliserez à quel point les tubes digestifs de nos chiens et chats sont TRES différents des nôtres. Cela vous explique pourquoi tout changement subit d’alimentation (par exemple le passage à un nouvel aliment) peut éventuellement conduire à des signes d’inconfort digestif. Vomissements et surtout diarrhée en sont fréquemment la traduction clinique.

Différences entre les systèmes digestifs de l'être humain et du chien et du chat

 

Une transition alimentaire progressive

C’est pour cela que chaque fois qu’un chien ou un chat doit être transféré sous un nouvel aliment, il est important de faire ce que l’on appelle une transition. Cela permet à leur système digestif de « s’adapter » au nouvel aliment et ainsi améliorer sa capacité à leur digérer correctement. Elément clé ici : cette transition doit être PROGRESSIVE ! C’est pour cela que nous recommandons généralement de la faire sur une période de 5 jours, comme décrit ci-dessous. Comme dit précédemment, cette mesure toute simple est primordiale pour optimiser la digestion du nouvel aliment.

 

Mais quand on a aucun historique?

 

Ca a l’air assez facile, non ? Pourtant, pas toujours si simple en refuge. Pour une raison toute simple : pour un grand nombre de chiens et de chats qui rentrent au refuge malheureusement, il n’y a aucun historique… Vous n’avez aucune idée d’où ils viennent, ce qu’ils ont traversé, s’ils sont vaccinés… Et encore moins de ce avec quoi ils étaient nourris ! Que faire dans ce genre de situation, surtout quand vous savez désormais qu’une « transition alimentaire » est requise ?

Malheureusement, pas de recette miracle ici, ni d’approche qui conviendrait à tous les coups. Le mieux que l’on puisse faire aujourd’hui est de nourrir le chien/chat avec l’aliment le plus digestible possible que vous avez à votre disposition (n’hésitez pas à en discuter avec votre représentant PRO Royal Canin, il pourra vous donner des conseils si besoin). Sûr, c’est une solution souvent un peu plus coûteuse au départ, mais aujourd’hui c’est visiblement la meilleure approche que l’on puisse proposer dans ce genre de situation. Une fois que les choses sont « sous contrôle » (généralement une période de 10 jours sera nécessaire), vous pourrez alors repasser l’animal sous l’aliment « normal » pour maintenance que vous utilisez dans votre structure. Une transition sera là encore requise, bien évidemment ! 

Ressource additionnelle: nous avons récemment organisé un webinar sur l’importance de la nutrition en refuge. La vidéo est partagée juste en dessous, n’hésitez pas à la consulter pour en apprendre sur cette approche zootechnique si importante en refuge. Nous avons également reçu des questions des personnes qui y ont assisté, vous pouvez retrouver le FAQ ici Si vous avez d’autres questions, n’hésitez également pas à les poser, elles sont bien évidemment les bienvenues !

"On gagne toujours à investir dans le savoir.“ Benjamin Franklin. Si ce post vous a plu, partagez-le ! Cela permettra de diffuser l’information au sein de notre communauté PRO! Et restez en contact avec nous pour recevoir toutes nos dernières publications. Pour cela il suffit de cliquer sur une des icônes ci-dessous !

Vues : 242

Balises : alimentation, chat, chien, diarrhée, nutrition, refuge, transition, vomissement

Commenter

Vous devez être membre de Royal Canin Programme Refuges pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Royal Canin Programme Refuges

Membres

© 2019   Créé par Royal Canin Canada.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation